En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

De l’énergie pour assurer notre souveraineté alimentaire

17 octobre 2022

Avec la crise sanitaire du COVID,  le secteur alimentaire a été mis à l’honneur au même titre que  le  secteur de la santé.

Après cette période difficile pour tout le monde, on espérait retrouver un contexte stabilisé avec une certaine sérénité.

C’était sans compter sur les aléas internationaux, avec le retour d’une guerre aux portes de l’Europe qui par effet de dominos  entraîne des conséquences sans précédent sur notre économie.

Concernant la situation économique de nos  exploitations, il faut rester vigilant  et réagir rapidement face aux situations qui menaceraient la survie de nos entreprises.

Nous devons rappeler à tous nos interlocuteurs que le secteur agricole reste un secteur stratégique pour assurer notre souveraineté alimentaire. La gestion de l’énergie doit être prise en compte, pour la qualité sanitaire de nos produits et éviter des crises d’approvisionnement.

À ce titre,  nous demandons que soient considérées  toutes nos entreprises (exploitations agricoles  entreprises de l’amont et de l’aval) comme des  établissements d’intérêt général et, par conséquent, exemptées du dispositif de délestage ou de coupures.

Enfin, il est important de renforcer l’autonomie énergétique des exploitations agricoles par des aides aux investissements, liées aux énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques sur les toitures, méthaniseurs,…), sans oublier l’adaptation nécessaire de la réglementation pour faciliter l’autoconsommation sur nos fermes.

Face ces risques de manque d’énergie pour nos entreprises nous demandons :

  • une protection dans le cadre de mesures contraignantes de coupure, rationnement ou délestage ;
  • un encadrement des prix des énergies,
  • une simplification des démarches pour les projets concernant les énergies renouvelables.

Nous ne devons pas sous-estimer les problèmes d’approvisionnement et les coûts liés à l’énergie.  Nous nous mobiliserons, si nécessaire,  pour être réellement entendus sur ces questions stratégiques.

Christophe CHAMBON

Président de la FRSEA BFC

Vous aimeriez lire aussi

réunion FEADER
Réunion de gouvernance FEADER BFC
Une réunion de gouvernance FEADER Bourgogne Franche-Comté a été organisée début juillet avec le conseil...
terres de jim
TERRES DE JIM : fête agricole dans le Doubs
Les 6, 7 et 8 septembre, venez assister à la 10e édition de Terres de...
Aide finançant du matériel visant la réduction de l’utilisation des produits phyto et contribuant à la transition agro-écologique
Dispositif réduction des produits phytos – FranceAgriMer
Aide finançant du matériel visant la réduction de l’utilisation des produits phyto et contribuant à...